admn

ARNAUD CLAASS

Extraits

L ‘image photographique non comme réponse, ni même comme question : comme exclamation.

État d'alerte visuelle, promené comme un détecteur de métaux.

Dans les moments où je vois, je n'ai jamais le sentiment d'une résolution, mais celui d'une mise en suspens : le cours « normal » des choses s'élargit soudainement. Alors, et alors seulement, apparaît le pouvoir inventif de la machinerie photographique (dont le photographe n'est qu'une partie), qui peut capter notre écho dans l'objet (ce n'est pas une projection romantique, mais une très spontanée activité du regard humain) et surtout, dans cette espèce de ralentissement inaugural, en inventer de nouveaux, ce qui est beaucoup plus intéressant. Image « de » l'objet, mais surtout invention d'image à partir de l'objet, et pourtant dans la plus stricte littéralité.

La photographie : le regard agi.

Photographier est pour moi affirmer non la coalition des choses vers un sens, mais une dispersion, ou plus exactement une disparité relative. Pourtant, derrière le refus de la belle unité se réalise le dévoilement, plus beau encore, d'un pacte apparent qui les lie, dans cet écart même : choses à la fois séparées et solidaires, comme les mots d'une langue inécrite.

Photographier avec émotion, sans sentiment.......

Photographies 1968-1995, Actes Sud

Inspirées par un amour intense de la photographie,

Le réel de la photographie, 2012

Je n'imagine pas d'autre incitation à photographie

conférence International Center of Photography, 2009

Pour moi, la saisie photographique est, dans tous

Semaine N°42, mars 2005, à l'occasion de l'exposition Mémoire vive, CPIF et Musées de Sens, 2000

L ‘image photographique non comme réponse, ni même

Photographies 1968-1995, Actes Sud, 1996

…Les images les plus puissantes nous semblent touj

conférence Le Retournement photographique, 20e Forum Le Monde-Le Mans, D'où venons-nous ? Retours sur l'origine, 14-16 novembre 2008, 2000